Ménage et repassage

Accueil  /  Ménage et repassage

Claude et Elodie : un témoignage à deux voix !

salariée An'Actif La RochelleClaude est une vieille dame, rochelaise… qui se sent bien chez elle !
Élodie a travaillé en crèche, a été assistante maternelle, puis pour dépanner une amie, a assuré quelques missions de services à domicile à son compte.

Pour plus de sécurité et parce que l’opportunité s’est présentée, elle a rejoint une structure privée tout en gardant son activité indépendante. Elle apprécie travailler de cette manière. Et le choix qu’elle a fait voilà trois ans la satisfait complètement : elle gère ses deux plannings, l’un avec ses bénéficiaires qui la règlent en CESU et l’autre avec An’Actif chez qui elle est salariée. 

Elle aime son métier, mais il faut être solide – ce n’est pas une question d’âge mais de caractère et de maturité : « on côtoie le vieillissement, la fin de vie, la mort. On a tendance à s’oublier ; pendant les formations on nous dit qu’il ne faut pas s’attacher, on essaie de garder une certaine distance, mais ce n’est pas facile ».

Claude bénéficie des services à domicile depuis plusieurs années, elle a subi un AVC dont elle s’est bien remise mais a des problèmes de hanches, une DMLA qui la handicapent dans son quotidien… et ses enfants sont loin !

Elle a besoin de services à domicile quotidiens : d’abord l’infirmier qui passe matin et soir, ensuite l’auxiliaire de vie qui gère la maison entre 1h et 2 h chaque jour : ménage, petites courses, repas, etc.
Pendant des années, plusieurs intervenantes venaient chez elle. Même si chacune était fort gentille, elles n’avaient pas toutes la même manière de travailler et « du coup avait un peu tendance à se reposer sur celle qui venait le lendemain ».

Juillet 2018 : c’est la rencontre et un contact privilégié qui se créent !

Aussi en juillet 2018, Claude a demandé s’il était possible d’avoir toujours la même intervenante. Au même moment Elodie arrivait dans l’entreprise, donc pour le planning, c’était beaucoup plus simple. Et l’alchimie a très bien fonctionné et même de mieux en mieux. Elles ont appris à se connaître.
Elodie voit de suite comment va Claude, et cette dernière perçoit en un regard les petits soucis que peut rencontrer Elodie dans sa vie personnelle… Elles papotent, rigolent, se confient l’une à l’autre, ce qui n’empêche pas Elodie d’accomplir ses tâches, bien au contraire !

Au fil du temps, Elodie a aussi noué le contact avec les enfants de Claude. Son fils gère tout l’administratif et le financier (c’est lui qui règle les prestations) et sa fille s’occupe des courses à distance : avec sa mère, elles font la liste de produits à acheter qu’elle commande sur le drive et c’est Elodie qui récupère les courses.

Elodie est aussi là pour emmener Claude à ses rendez-vous. C’est une organisation qui roule bien car tout le monde est en confiance.

Et Elodie de conclure :
« je ne fais pas partie de la famille de Claude, mais je fais partie de son quotidien. »

Ménage à domicile
Ménage de printemps
Entretiens locations AirBnB
Repassage à domicile

CESU et avantages fiscaux